Autres expressions ardéchoises

LE PAYSAN

Aquò’s las mans terrosas
Que fan manjar lo pan blanc
Ce sont les mains terreuses
Qui font manger le pain blanc

Ceba e pan
Rapais de païsan (Ruoms)
Oignon et pain
Repas de paysan

DEVINETTE
Crèba per brolhar
Brolha per crevar
De qu’es aquò ?
Elle meurt pour naître
Elle naît pour mourir
Qu’est-ce ?
Réponse : UNE GRAINE
-Méditation sur la dialectique de la mort ou de la vie qui infiniment s’engendrent l’une l’autre

LA VIGNE
Los vièlhs plantan las sochas
Los joines las vendimian
Les vieux plantent les souches
Les jeunes les vendangent (Vallon)
-Les enfants payent les erreurs de leurs parents

DEVINETTE
Quatre dameiseletas – Dinc un lièit – Zig zag au mièi ?
Quatre demoiselles – Dans un lit – Le zeste au milieu ?
Réponse : L’INTERIEUR D’UNE NOIX

L’OIGNON
Faire manjar la ceba
Faire manger l’oignon
-Dans une famille lorsque la cadette se mariait la première, on disait qu’elle avait fait « manger la cèbe » à son aînée.

Fai coma la ceba
Travalha de tèsta (Gravières)
Il fait comme l’oignon
Il travaille de la tête
-Méfiance amusée de l’homme de la terre devant le beau parleur

LE VIN
Las chanas on pas jamai estofat un bòn ibronha
Les fleurs du vin n’ont jamais étouffé un bon ivrogne
-un homme décidé ne se laisse pas arrêter par de menus détails

LES ARBRES
Quand l’arbre es tombat
Totes li corron a las branchas
Quand l’arbre est abattu
Tous se précipitent sur ses branches
-lorsque une personne éprouve un revers, un malheur, alors les coups du sort ne manquent pas de l’accabler

L’OLIVE
Eschampar son òli  : Répandre son huile  (perdre son temps)
Estre l’òli sus tot :  Avoir toutes les supériorités
Metre ni ton ni òli :  S’exprimer crûment
Sé’n acampa mai que d’òli : Cela se ramasse mieux que de l’huile  (aux petits enfants qui tombent )

LA FIGUE
Aquo’s de fijas d’un autre panier  : Ce sont des figues d’un autre panier  (quelqu’un qu’on estime supérieur)

LA MELISSE
Se la femna sabia la bontat de la melisa, N’en empliria sa chamisa
Si la femme savait la bonté de la mélisse elle en emplirait sa chemise (la mélisse provoque l’écoulement des règles. Elle a un pouvoir abortif.)

LA SAUGE
Aquel qu’a de sauvia dins son jardin A pas besonh de medecin
Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin

LE CHARDON
Terra de chaucidas ?  Marida ta filha !
Terre à chardons ? Marie ta fille  ( Le chardon vit  dans les terres fraîches et profondes. Bonne maison qui possède de telles terres d’où marie ta fille à son propriétaire)

L’OSIER
Chau  faire plejar l’amarina quand es joina  : Il faut faire plier l’osier quand il est jeune (Vallon)
(C’est tôt qu’on doit donner de bonnes habitudes)

LES BETES
Temps de gestation :
Mina dos mes  : chatte 2 mois
China tres  :  chienne 3 mois
Rena quatre  :  Elle grogne  4 (la truie)
Biala cinq  :  Elle bêle 5  (la chèvre , la brebis)
Còrna nòu :  Elle donne de la corne 9 (la vache)
Inna dotze : Elle hennit 12 (la jument)
Sauma tretze : L’anesse 13

L’ANE
Los ases an una gròssa tèsta  Mei i a pas gaire dedins
les ânes ont une grosse tête  Mais il y a peu dedans
(Un homme qui a une grosse tête n’a pas grand’chose dedans)

Un ase a pas puslèu bramat  qu’un autre ase brama
Aussitôt qu’un âne brait Un autre l’imite
(Bavards toujours prêts à dire une sottise)

Aquel ase es ben maluròs N’en pòrta un autre
Cet âne est bien malheureux il en porte un autre
(homme monté sur un âne)

I a mai de monde fotrans  Que d’ases banuts
Il y a plus d’imbéciles Que d’ânes cornus   (la sottise humaine)

LE CHAT
Morre de chin                          Museau de chien
Ginolh de vièlha                Genou de vieille
Nas de pajèl                    Nez de paysan
Quiu de chat                    Derrière de chat
Son gaireben totjorn jalats            Sont presque toujours gelés

Maigre coma un chat que manja de cijalas
Maigre comme un chat qui mange des cigales

CHEVAL ET MULET
Un chival se bat pas solet a l’estable !
Un cheval ne se bat pas tout seul à l’écurie  (Dans une querelle, les torts sont rarement du même côté)

LA CHEVRE
Lo lach ven pas de las banas
Le lait ne vient pas des cornes  (Il ne faut pas se laisser duper par les apparences)

I a mai de pèls de chabrits  Que de pèls de chabras
Il y a plus de peaux de chevreaux  que de peaux de chèvre  (La mortalité infantile était importante)

LE CHIEN
Tot chin que rena   Mòrd pas
Tout chien qui grogne  , ne mord pas  (Les gens bourrus ne sont pas les plus méchants)

LE COCHON
Quau filhas garda            Qui surveille des filles
E calhons mena                Et garde des cochons
Es pas sens penas !            N’est pas sans peine

O pitchòt ! Aime mièus ton paire  o ta maire ?
Aime mièus lo lard !
Dis petit  préfères-tu ton père ou ta mère ?
J’aime mieux le lard !  (Vallon)

Quand los pòrcs an pro manjat , Reversan lo bachàs
Quand les porcs ont assez mangé, ils renversent leur auge  (l’excès de biens matériels mène au dégoût et à l’ingratitude)

LE MOUTON
Quau feda se fai  Lo lop lo manja
Qui se fait brebis, le loup le mange  (Celui qui par excessive bonté se fait exploiter par les autres)

TRANSHUMANCE
L’agneau  : » Vount’anam ? »         Où allons-nous?
La brebis  : »En Mezén            Au Mézenc
l’agneau  : » Tornarèm ?        Reviendrons-nous ?
Le gros bélier  :« Bélèou »        Peut-être
(les bêtes mortes en saison)

POULES ET COQS
Filha que sibla                Fille qui siffle
Pola que chanta lo jàl            Poule qui chante  (comme le coq)
Meritarian d’èstre chaçadas        Mériteraient d’être chassées
(Une femme qui usurpe les prérogatives de l’homme est dangereuse) !!

DEVINETTE
Ma maire m’a fach en chantant            Ma mère m’a fait en chantant
Siei vestit de blanc                Je suis vêtu de blanc
Ai ni tèsta ni cuòu                Je n’ai ni tête ni derrière
Ni bestia, ni òme siei                Ni bête ni homme ne suis
De qu’es aquò ?    Un iòu            Qu’est-ce ? Un OEUF

LE LIEVRE
A la planeta                Dans la petite plaine
Passèt una lebreta            Passe un jeune lièvre
Aquel l’a vista                Celui-ci l’a vu  (le pouce)
Aquel l’a tuada                     »       »  l’a tué (l’index)
Aquel l’a facha còire                 »        » l’a fait cuire (le majeur)
Aquel l’a manjada                  »       » l’a mangé (l’annulaire)
Pièu, pièu ,pièu                   Piou, piou, piou
I  a pas res per ieu !               Il n’y a rien pour moi  (le petit doigt)

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Autres expressions ardéchoises

  1. Fabienne dit :

    Sympa les devinettes et dictons :-)
    Merci !!!!!!!!!!

    Faby

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

question anti-spam (la réponse est un nombre) *